Suspension des discussions sur le livre I

Publié le par Intersyndicale

Ce matin donc, comme chacun le sait, le tribunal d'Evreux rendait son jugement...

 

Nous nous attendions à des commentaires sur les discussions avec l'éventuel repreneur et donc à devoir continuer les discussions sur le livre I jusqu'à lundi prochain.

 

 

Mais ce n'est pas du tout ce qu'a conclu le juge. En synthèse il est dit que:

 

  • Le 10 février dernier, m-real et le comité d'entreprise ont signé un accord de calendrier. Cet accord stipulait que le livre I devrait être ouvert sous réserve que des solutions alternatives n'aient pu être trouvées.
  • Des experts reconnus, impartiaux ont présenté, de façon détaillée,  3 solutions alternatives 
  • m-real n'a balayé ces solutions qu'au travers d'une simple présentation synthétique rédigée par une personne non indépendante: Sbirashnikov
  • m-real n'avait donc pas respecté l'accord du 10 février et n'aurait pas du ouvrir le livre I le 30 avril

        que donc:

  • m-real devait suspendre les discussions sur le livre I jusqu'à ce que m-real ait sérieusement étudié les solutions alternatives, en ait mis une en oeuvre ou ait démontré qu'elles n'étaient pas faisables
  • m-real devait payé 5 000 euros au CE
  • m-real devrait payé 100 000 euros par infraction à ce jugement

 

Les discussions sur le plan social sont donc suspendues et nous attendons des nouvelles des sbires. Ces derniers sont en effet totalement silencieux depuis ce matin...

Les réunions prévues vendredi matin et lundi 28 n'auront  très certainement pas lieu.

 

 

c'est une bien belle victoire pour nous

 

Ce jugement démontre, s'il en était encore besoin, ce que nous disons depuis le 29 avril: Nous avons fait un travail sérieux, nommé des experts crédibles qui ont présenté des solutions réalistes que les sbires n'ont même pas daigné étudié correctement.

 

 

Notez bien cependant que le PSE n'est pas encore annulé. Si les sbires présente dans ??? jours, semaines,... une étude cassant les solutions alternatives, les discussions reprendront là ou elles en étaient ce matin pour une durée de 5 jours. Par contre, le fait que les sbires soient obligés de réaliser cette étude permet à nouveau de croire en un éventuel démarrage de la pâte.

 

continuons à agir

Publié dans agissons

Commenter cet article

Jacques calmon 24/06/2010 06:22


C'est une grande victoire innatendue pour l'intersyndicale,les salariés et le collectif.
Continuons la lutte pour le maintien des emplois.
A+


mccalmon 23/06/2010 20:08


Bravo les garçons ! Vous êtes trop trop forts !

A bientôt pour la suite, à demain :)


patrice 23/06/2010 19:24


ouaih....ba en bref ca peux encore durer des mois com ca...c'est bien sauf si les finlandais decide de tout fermer dans 1 ou 2ans et que la on risque d'en payer les frais....car la je pense qu'il
n'auront pas la meme optique en terme de licenciement..enfin il faut continuer d'y croire ..bon courage au syndicat..et bonne soiree tout le monde


Skeme 23/06/2010 19:16


Se sera surtout le moment, de conforter nos actions, et de remettre la pression sur la direction et le(s) repreneur(s). Leur rappeler une phrase qu'il se souviennent certainement !! je cite:
"retirez vous imblement et laisser le repreneur redemarrer l'usine de pâte" (Mme la prefette).
En effet !! on en peu plus de ce groupe !! qu'il vende a Argio !!!


mat 23/06/2010 19:16


bravo pour l'énorme travail que vous faites et bon courage pour la suite!!