Négociations autour de nos propositions

Publié le par Intersyndicale

Nous avons discuté avec les sbires ( surtout Sbirznogoud ) au sujet du livre I et de nos propositions hier matin.

 

 

Les sbires nous ont annoncé, en preambule, qu'il leur fallait encore quelques temps pour analyser l'ensemble de nos propositions. il leur manquerait des données, d'après leurs dires...

Sbirznogoud nous a ensuite énoncé son message presque habituel maintenant: "Nous avons un budget limité et vos propositions sont trop couteuses. Vous savez bien qu'il faut penser en terme d'Euros" mais a annoncé également, il faut le reconnaître, qu'il souhaitait favoriser les départs volontaires.

 

Nous avons alors réellement commencé les discussions.

Nous avons parlé  du congé de reclassement et les sbires semblent avoir accepté le principe que les personnes soient payées à 100% de leur salaire net durant le congé. il reste à les persuader que le congé devrait durer 12 mois.

 

Nous avons ensuite parlé de catégories d'emploi, de critères de départ, de formation,... afin d'être certains que nous étions d'accord et que nous parlions de la même chose. Il nous reste quelques points à traiter à ces sujets, en particulier le cas des polyvalents.

 

Nous avons également discuté du nombre de personnes qui seraient licenciées et avons répété que certaines activités sous traitées pourraient être gérées, à des coûts inférieurs à ceux d'aujourd'hui, par des employés de m-real. Nous leur avons également dit qu'à certains endroits, le projet de nouvelle organisation avait sous estimé le nombre de personnes. Pour l'instant, les sbires ayant promis à Mikko de virer 99 personnes et ayant peur de se faire gronder, ne veulent pas entendre nos arguments. Comme nous ne voulons pas que les gens soient licenciés, nous ne supportons pas la réaction des sbires et il va falloir certainement agir pour les faire changer d'avis.

 

Les 2 sbires nous ont dit qu'ils pourraient nous faire des contre propositions en terme de primes pour les éventuels partants la semaine prochaine. Les points qu'ils voudraient discuter sont surtout la prime fixe de 30000 Euros et d'éventuelles limites en terme de somme... comme écrit plus haut, leur but est de tenir leur sacro saint budget...Nous aurons plus de détail lors de la prochaine réunion de CE qui aura lieu jeudi prochain 3 juin à 14 heures...

 Nous leur avons dit clairement qu'il n'est pas vraiment question de gérer un budget pour nous mais d'assurer l'emploi de tous.

 

Ce fut donc une réunion de négociation assez classique. Si vous avez besoin de précision, envie de donner un avis, une idée,... passez nous voir ou appelez nous

 

 

Publié dans PSE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

rod 30/05/2010 20:29


Oui Ludo , ok avec toi!
A l'heure actuelle pourquoi négocier avec eux alors qu'ils n'ont jamais voulu négocier le redémarrage de l'usine de pâte et le maintien de tous les emplois?
Qu'ont ils a y gagner?
Si ils veulent revoir les primes de licenciements à la baisse il faut vraiment calculer les futurs pertes de production et le surplus que va couter les licenciements et faire un comparatif
messieurs les matheux!
A Moins qu'ils aient déjà prévu à l'issue de l'arrêt annuel de ne pas redemarrer??
Mais je passerais au CE en parler avec vous contrairement à certains ........


Ray Domenech 29/05/2010 06:59


Il ne faut même pas leur laisser revoir les négociation à la baisse. Mais à la hausse.
Toutes propositions à la baisse n'est pas bonne à prendre. Si jamais il ne veulent pas, ça va être un carnage.....