Mikko est en France...

Publié le par Intersyndicale

Le 5 mars, Bruno Lemaire recevait Mikko Helander et Hannu Antilla. Eric, revenu de Finlande la veille, nous avait dit que les Finlandais ne voulaient voir que le ministre mais nous avons décidé qu'il fallait tout de même aller à Paris pour tenter de s'inviter à la réunion.

Eric et Thierry, accompagnés de MA Jamet, G Levitre et de F Loncle,  sont donc allés à Paris mais ont du rester devant la porte. denis aussi, d'ailleurs, trainait ses boots au ministère et faisait le pied de grue.

Une fois les Finlandais partis, MAJ G Levitre et F Loncle ont été reçus par B Lemaire 10 minutes puis Eric et Thierry ont été reçus, avec G Levitre, par le directeur de cabinet du ministre et le commissaire à la réindustrialisation. Denis, pour sa part est reparti sans avoir vu personne (un aller retour bien coûteux pour ne faire qu'admirer la beauté des quartiers chics de Paris).

C'est véritablement honteux de voir comment ces Finlandais considèrent les principaux acteurs politiques locaux et les élus du personnel. Ils décident de qui ils souhaitent rencontrer et quand, ne prenant en considération que ce qui les intéressent et sans écouter les besoins des autres. Pas étonnant que M-Real parte à vau-l'eau!!!

Bref... Même si çà s'est passé en 3 r"unions, tout le monde a eu la même information:
  • La production de pâte à Alizay ne fait pas parti de la stratégie de m-real, donc, m-real ne redémarrera pas cette unité
  • M-real souhaite continuer à produire du papier recyclé à Alizay et charche donc à rentabiliser cette unité
  • Les ralations poweo M-Real sont quasi inexistantes aujourd'hui et M-Real cherche un nouveau partenaire pour construire la chaudière et la turbine
  • Mikko Helander est prêt à rencontrer certains d'entre nous à Helsinki très rapidement
  • Bruno Lemaire est en contact avec un éventuel repreneur pour l'usine de pâte et Mikko Helander est prêt à discuter avec cette société sur des conditions de cession de la pâte (le nom de cette société n'a pas été donnée)
  • Le Directeur de cabinet du ministre va suivre la façon dont vont se passer ces discussions
  • Il faut continuer à étudier nos solutions alternatives (bioéthanol,...)
  • Nous seront impliqués dans ce qui va se passer dans les semaines à venir et serons informés au moins chaque semaine de l'avancement des discussions entre M-Real et l'éventuel repreneur
Ces nouvelles ne sont pas joyeuses mais il reste encore des raisons d'espérer. L'usine de pâte n'est pas encore fermée définitivement

Parrallèlement à ces discusiions, pour fêter la venue de Mikko à Paris, un mot d'ordre de grève de 24 heures à été lancé: Pas question de produire ou de sortir un gramme de papier du site de la journée.
L'usine a donc été arrêtée et 150 d'entre nous, au moins, se sont rassemblés dès 7 heures du matin pour bloquer les 3 entrées du site et réaliser quelques petites actions symboliques du mécontentement général
Une bande de plusieurs kilomètres de papier a été déployée dans tout le site, la façade de l'aquarium repeinte à coups de boules de pâte, le drapeau Finlandais a été décendu et remplacé par un drapeau pirate, les voitures de Denis et de Sbirznogoud empaquetées,...
action-du-5-mars action-du-5-mars

Si un éventuel repreneur se présente, si des discussions ont lieu au ministère, c'est uniquement parce que nous sommes mobilisés. Nous Continuerons donc à agir et à tout faire pour redémarrer la pâte.

Prochaine action: Le 10 à 17 heures

Publié dans agissons

Commenter cet article

ensemble ou rien 07/03/2010 14:43


d'accord avec toi. Ce n(est pas parce que l'on est gouverné par des abrutis qu'il

faut se comporter comme des abrutis


ledefi 06/03/2010 18:46


attention restons crédibles et dans les clous ; ce n"est pas en taguant les murs et en reversant des poubelles ou autres pots de fleurs que notre mouvement gagnera en crédibilité.Il faut rester
soudé autour de l'intersyndical. On risque de perdre des symphatisants à notre cause si ces faits continus.