les négos continuent...

Publié le par Intersyndicale

comme le démontre clairement la réunion du conseil municipal d'Alizay de ce matin devant l'entrée de l'usine, nous continuons à nous battre pour redémarrer la pâte. Toutefois, nous ne devons pas perdre de temps et devons faire tout ce qui est possible pour négocier, au mieux, les conditions d'accompagnement en cas de fermeture ( il y a des moments, il y a de quoi devenir fou..)

 

 

hier après midi, nous avons donc commencé les discussions sur les sujets "hors prime"

 

nous sommes tombés d'accord avec les sbires sur certains points:

  • La prime à la création d'entreprise qui sera de 10 à 40 k€ plus subvention de  frais de formations éventuels
  • les critères d'ordre; Il y aura une différence entre une personne de moins de 5 ans et de plus de 5 ans d'ancienneté, un point pour les personnes étant seul salarié de leur cellule familiale
  • prise en charge de la part patronale de la mutuelle par M-real durant un an
  • maintien du coefficient d'une personne acceptant de prendre une poste de coeff inférieur, sous condition d'accepter la multivalence

certains points restent en suspens:

  • regroupement des polyvalents de la production pâte dans une même catégorie
  • valorisation des enfants en garde alternée, des pensions alimentaires,...
  • définition d'une cellule familiale
  • prise en charge de la mutuelle durant la période de reclassement

un point bloque:

  • regroupement de certains postes en une même catégorie d'emploi

 

 

 

Demain, nous rencontrons les sbires à 14 heures pour clarifier tous les points liés au congé de reclassement, à l'antenne emploi,...

Nous avons également décidé de nous revoir une fois de plus mardi prochain matin pour continuer les discussions et avancer rapidement. Il este en effet beaucoup de points à étudier...

 

 

Le point, très important, du nombre de postes affectés par le PSE sera traité mardi après midi lors d'une réunion de CHSCT exceptionnelle devant traiter de l'éventuelle future organisation et de ses conséquences

Publié dans PSE

Commenter cet article

jeff 20/06/2010 17:46


+1


pacal 19/06/2010 23:00


Désolé je me suis emporté.... Faut pas qu il pleure comme ça sur les autres si il veut des renseignements qu'il aille au CE exprimer son amertume et boire un café.
Enfin la prochaine fois que je verrais un personnel de maintenance j'aurais une petite larme.


pacal 19/06/2010 21:27


Pauvre maintenance, c'est vrai que sans elle les producteurs (un peu naze comme expression) ne peuvent pas produire. On vas sortir les mouchoirs pour pleurer.C' vrai que la maintenance faisait son
travail d'entretien pendant que " les producteurs" faisaient grève.Vous ne serez pas oublier . Ne pas être oublier pour avoir plus d'argent ou enfin avoir du travail ???


Intersyndicale 19/06/2010 22:11



producteur= betteravier... Mainteneur = ferailleux...


çà me ramène 20 ans en arrière... Toute une vie...


Arrêtons là l'affaire pacal. je pense que tu te trompes de cible


 



travis 19/06/2010 15:43


merci pour cette reponse.


pascal 19/06/2010 15:13


Sinon est-ce que la maintenance est toujoujours dans le PSE ?
Car on ne parle que des producteurs, encore une fois ? Il ne faudrait peut-être pas les oublier. N'oubliez pas que sans ces personnes, il est difficilie de produire.
Ce personnelle de maintenance, toujours sacrifié, ce personnelle qui dépasse toujours le temps légal journalier de travail dont on ferme les yeux dessus, pourque la production reparte. Il ne
faurdrait peut-être pas les oublier.


Intersyndicale 19/06/2010 16:33



Oui, Pascal, nous traitons de la maintenance.


le cabinet Secafi a d'ailleurs passé beaucoup de temps avec les différentes personnes de la maintenance durant l'arrêt technique et nous ferons des propositions à ce sujet mardi prochain après
midi.