Des soutiens,... bref: on parle de nous sur le net...

Publié le par Intersyndicale

Dernière minute... donc il passera en premier
C'est un post de "le mot pour dire"
"
Mardi 8 juin 2010 2 08 /06 /2010 09:34

Gaëtan Levitre, Maire d’Alizay et Conseiller général et Jean-Louis Destans, Président du Conseil général viennent d’obtenir un rendez-vous entre Bruno Le Maire et une délégation composée des salariés d’M-real et du collectif.

 

Nous devrions donc avoir une date précise dans quelques heures.

Par Section EURE SEINE - Publié dans : M-real - Communauté : Les blogs communistes
Ecrire un commentaire - Partager
"
BLM devra nous expliquer cette lettre:

cet extrait de lettre, diffusé sur le site de Paris Normandie prêche le chaud et le froid, surtout le froid... Mais il est sorti de tout contexte et demande donc explication...

 

 

 

celui là, j'aurais aimé l'écrire... J'adore le alors,alors,alors quoi? alors...

c'est un post de "droitdecité"

 

 

"

Vendredi 4 juin 2010 5 04 /06 /2010 16:15

Alors...................... M Real continue à se battre POUR le maintien de l'emploi, POUR une activité industrielle rentable sur le site... pour l'emploi des salariés actuels mais aussi pour proposer les emplois de demain !

 

Alors que depuis plusieurs mois, sont menées des négociations avec un éventuel repreneur de la filière papetière,

alors que les politiques sont attentifs au devenir du site,

alors que le ministre de l'agriculture s'est engagé pour faire avancer le dossier,

alors que Mme la Préfète suit la situation et a organisé des tables rondes avec les services de l'Etat, la direction de M-Real, les élus locaux, départementaux et régionaux,

alors que l'étude objective financée par le Conseil régional et le Département de l'Eure permet de vérifier les projets de redynamisation du site et le bien-fondé du redémarrage de l'unité de pâte à papier,

alors que l'ouverture du Livre I a pu être retardée jusqu'à maintenant,

alors que l'intersyndicale a saisi la justice en arguant que le PSE et les licenciements décidés ne devaient pas être mis en œuvre tant que les négociations avec le repreneur étaient en cours 

alors que la décision de justice en délibéré devait être rendue le 23 juin ...,

alors que l'intersyndicale a déposé sur le bureau de Mme la Préfète 6000 signatures de la pétition Pour le Maintien de l'emploi à M-real et pour le redémarrage de la pâte à papier,

alors que le collectif créé en 2009, se réunit de manière hebdomadaire pour soutenir les salariés d'M-real et faire émerger de nouvelles orientations sur un site industriel de cette qualité,

 

Alors, ALORS, ALORS, 

 

Les décideurs et le groupe finlandais a sorti une carte de plus pour démolir l'entreprise et a indiqué que les négociations avec un éventuel repreneur étaient terminées et que de toute façon, il ne s'était aucunement montré intéressé par le redémarrage de l'unité de pâte à papier ...

 

Les représentants des syndicats qui défendent l'intérêt des salariés et ont le souci de leur entreprise et au-delà du site industriel d'Alizay ont du rêver !!!

 

Quel gâchis et quelle mauvaise attitude d'un groupe au niveau international............

 

Réunis en Assemblée générale ce vendredi 4 juin 2010......chacun a pu avoir l'information et maintenant doit envisagé à titre individuel et collectif qu'elles doivent être les réponses des salariés de M-REAL car même si la question se résume à mettre en œuvre le Plan social de l'entreprise et de verser des indemnités à la centaine de personnes ciblées par le licenciement... la bagarre doit être rude pour obtenir les moyens d'une vie décente jusqu'à la retraite pour certains, d'une réorientation professionnelle pour d'autres et d'indemnités correctes le temps de retrouver un emploi pour les plus jeunes ...

 

La mobilisation si elle s'amplifie ne doit jamais oublier de répondre à 2 objectifs en parallèle :

 

- montrer la détermination des salariés à défendre leur usine, et la détermination à construire des projets viables économiquement pour l'avenir de l'emploi industriel sur le Site,

- négocier âprement les conditions financières de licenciement plus correctes des personnes pour les protéger aussi durablement que possible malgré la perte de leurs emplois.

 

Des idées fusent et vont s'organiser si possible toujours dans un cadre légal même si la colère gronde et monte crescendo............Ce n'est pas à nous en tant que membre du collectif d'en faire état...Les salariés de M-Real décideront en Assemblée générale....et nous continuerons à les soutenir autant que faire ce peut.

 

L'intersyndicale retrouve l'ensemble du personnel mobilisé dès lundi matin 7 juin 2010 à 10h.

 

Notre rôle est de vous tenir informés et de transmettre aussi des demandes aux élus départementaux et régionaux ainsi qu'à notre Député de sorte que la situation de M-REAL atteigne les ministres de l'Industrie, de l'agriculture qui de part son "implication" départementale devait intervenir ??? 

 

A suivre donc... les salariés de M-Real savent que nous sommes attentifs à leur situation et sachez que c'est important pour eux."

 

 

L'actualité du combat des salariés de M Real : http://www.developper-m-real-a-412.fr/

 

"

 

Un autre article avec des" Alors" partout. bref: un autre article qui ne comprend pas que la pâte ne démarre pas..

c'est un post de "le mot pour dire"

 

 

 

"

 

Lundi 7 juin 2010 1 07 /06 /2010 14:18

MOTION DU CONSEIL MUNICIPAL D’ALIZAY

SOLIDARITE AVEC LES SALARIES DE L’ENTREPRISE M-REAL

VENDREDI 4 JUIN 2010

 

Le conseil municipal d’Alizay, réuni vendredi 4 juin 2010 à 18h en la maison commune décide de formuler cette motion de solidarité envers le combat légitime des salariés de chez M-real.

Les élus sont choqués des méthodes employées par la direction du site d’Alizay.

Alors que les salariés ont proposé depuis plus de 7 mois des solutions alternatives industrielles qui ont été reconnues viables par le cabinet d’expertise SECAFI ;

Alors que ce même cabinet a démontré que la pérennité du site ne pouvait trouver son salut que par le redémarrage de l’unité de production de pâte à papier ;

Alors que la direction s’était engagée à s’inscrire dans une démarche constructive pour sauver les emplois ;

Alors que des rencontres avec Madame la Préfète, le Conseil régional, le commissaire à la réindustrialisation, la direction, les organisations syndicales et le collectif pour le maintien et le développement chez M-real ont mis en évidence que le seul moyen pour un retour au plein emploi était de suivre les solutions industrielles formulées par les organisations syndicales locales ;

M-real reste autiste. Pire, l’entreprise annonce, une journée après l’audience en référé du 2 juin dernier, que les négociations engagées avec un repreneur sont vaines.

Information réelle ou intox pour aller jusqu’au bout de leur démarche folle : mettre en application le PSE et l’abandon de la pâte à papier ?

Le Conseil municipal, condamne fermement ces méthodes et demande la réouverture des négociations entre M-real et le repreneur.

Le Conseil municipal exige par la même occasion le gel du plan social le temps de ces négociations.

Le Conseil municipal demande que l’Etat nomme un médiateur qui aurait pour mission de rapprocher les deux parties, en proposant des fonds publics pour parfaire cet accord. Ces fonds publics étant liés à l’engagement précis de la direction de maintenir et de développer l’emploi sur le site d’Alizay.

Le Conseil municipal demande à Monsieur le Ministre de l’agriculture, Bruno Le Maire, de respecter les engagements qu’il a pris durant la campagne électorale des régionales, à savoir l’aboutissement des négociations et la sauvegarde du site. Qu’il intervienne très rapidement et personnellement, avec ses homologues de l’Environnement et de l’Industrie auprès du groupe Finlandais pour que reprenne immédiatement les discussions entre les deux groupes.

Le Conseil municipal refuse de laisser pourrir la situation qui aboutirait à un désastre économique, industriel et humain sur le territoire Régional. La survie de l’entreprise papetière en général et particulièrement à Alizay est un enjeu économique majeur pour la Nation, la Région Haute-Normandie et bien sûr le Canton de Pont-de-l’Arche.

Monsieur le Maire d’Alizay, Gaëtan Levitre, Monsieur le Conseiller régional, Jean-Luc Lecomte, ont demandé respectivement au Président de la Région Alain Le Vern de prendre contact avec Monsieur le Ministre Bruno Le Maire, afin qu’il rencontre très rapidement une délégation des salariés et du collectif pour relancer la planification des négociations entre les deux groupes industriels.

Pour toutes ces raisons, le Conseil municipal, à l’unanimité, apporte son soutien actif aux salariés en lutte chez M-real et continuera de se battre à leur côté pour que l’entreprise redevienne rentable et qu’elle maintienne tous les emplois de manière pérenne.

Fait à Alizay, le 6 juin 2010

Pour le Conseil Municipal,

 

 

 

 

 

Gaëtan Levitre,

Maire d’Alizay,

Conseiller général

 

 

 

Copie de cette motion adressée : aux organisations syndicales CGT et CFE CGC, à Messieurs les Ministres de l’Agriculture, de l’Industrie et de l’Environnement, à Madame la Préfète de l’Eure, à Monsieur le commissaire à la réindustrialisation, à Monsieur le président du Conseil général de l’Eure, à Monsieur le Président de la Région Haute-Normandie.

 

Par Section EURE SEINE - Publié dans : M-real - Communauté : Les blogs communistes
Ecrire un commentaire - Voir le commentaire - Partager
"

 

 

et j'ai oublié de faire un tour sur pas mal de sites qui nous soutiennent...

Si nous avons des nouvlles de posts récents, nous mettrons ce post à jour


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article