Bruno et François

Publié le par Intersyndicale

Thierry avait reçu 3 ou 4 appels de bruno Lemaire dans la matinée; Après discussions, un contrat moral tacite fut fait."Nous nous voyons à 14h50 à la mairie d'Ymare et il n'y aura pas du papier déversé partout". Un contrat plutôt intéressant.

Nous sommes donc partis bien en avance vers Ymare, certains ne trouvant plus personne devant le site en arrivant à 14h30, heure prévue du rendez vous. Ceci, afin d'être à l'heure dite à la mairie d'Ymare.

vers 15 heures, Bruno Lemaire est arrivé, a rencontré en privé 5 d'entre nous puis a fait un résumé sur le perron de la mairie. En résumé, notre cas est important pour lui , doit être géré avant et après les élections,... Il agit pour nous aider (sur ce point, nous avons de plus en plus tendance à le croire), a planifié la rencontre avec Mikko Helander et y a invité les présidents des conseils régional et général ainsi que le député du secteur et a demandé à la préfète d'organiser une nouvelle table ronde. Il défendra l'avenir du site devant notre PDG Finlandais.
Il est ensuite parti à la rencontre de François Fillon.

Des propos intéressants. Reste à suivre leur mise en oeuvre...

Nous avons apprécié le discours et sa venue mais avons également constaté qu'il nous avait éloigné du premier ministre. Nous sommes donc partis à pied, en délégations, vers le site de Thalès.
A notre grande surprise, nous sommes arrivés sans encombre devant l'entrée du site, seul 3 gendarmes étant en charge de la surveiller. Nous nous sommes alors rassemblé en attendant l'arrivée de françois Fillon. 5 minutes plus tard, les CRS sont arrivés, se sont installés dans l'urgence, bousculant certains d'entre nous au passage...

Ils ont alors du nous gérer: Nous déplacer pour laisser entrer le cortège de voitures du premier ministre, nous déplacer pour laisser le même cortège et nous éloigner des journalistes,...
Nous avons bougé et avons laissé une voie libre pour permettre à françois Fillon de passer à toute allure puis avons attendu gentiment dans une ambiance bonne enfant.  Ensuite, ils nous ont demandé de nous déplacer de 5m, puis de 10m, puis de 25m, puis de 50m... tout ceci dans une soudaine ambiance de non communication. Bref, une bousculade, 5 à 6 d'entre nous ont respiré des gaz lacrymo puis nous nous sommes rendus, étape par étape, dans une ambiance par certains côtés tendue mais par d'autres assez bon enfant, à travers routes et champs vers les premières maisons d'Ymare. Ce qui nous a laissé le temps de voir, à une distance de 200m de Thalès,  le cortège de François Fillon quitter Ymare. Dure fin de journée d'une rencontre que nous voulions ouverte et force de proposition, que de voir ce cortège partir sans même tenter de discuter avec nous...

De cette journée, nous retiendrons tout de même les faits positifs suivants:
  • La réunion entre Bruno Lemaire et Mikko Helander, que nous attendons depuis longtemps, est désormais planifiée pour la semaine prochaine, nous en sommes certains et  2 ou 3 d'entre nous pourraient y participer.
  • .Bruno Lemaire a bien compris toute l'importance que nous accordons à cette rencontre
Petit à petit, même si ce n'est pas toujours aussi vite que nous le souhaitons, nous avançons

100225-usine-Thales-Ymare 100225-usine-Thales-Ymare

Publié dans agissons

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jeff 27/02/2010 13:20


4 médecins discutent entre eux …
Le premier allemand :
« Nous on est tellement fort, qu'on a pris un homme sans
testicules et on a réussi a lui en greffer une paire, hé bien 6 semaines après
il cherchait du boulot. »
L'américain tout fier dit :
« Nous on a fait mieux on a pris un malade du cœur on lui a fait
une greffe et 4 semaines après il cherchait du travail. »
Le russe qui ne veut pas rester en reste :
Nous on a pris un homme qui avait un cerveau, on lui a greffé
un nouveau cerveau et 2 semaines après il cherchait du boulot. »
Et le français d'ajouter:
Bien vous êtes bien nuls les mecs , nous on a pris un mec sans cœur,
sans cerveau et sans couilles et on l'a fait président, et depuis
c'est tous les français qui cherchent du travail !!!!! »

a +


jp 26/02/2010 21:34


Voilà de quoi réfléchir sur certaines paroles :

Un bon politicien doit être un excellent comédien. Il doit maîtriser l'art de convaincre. Il doit avoir le sens de la persuasion. Il doit toujours se mettre en scène afin de développer sa capacité
d'improviser lorsque la population à besoin de se faire rassurer sur quelques choses

Un bon politicien ne doit pas avoir recours au mensonge pour se tirer d'affaire!!!
Il doit savoir jouer avec les mots pour dire ce qui mérite d'être entendu et expliquer au peuple, plus tard ce qui n'a pas été développé (l'après régionnale)....

Donc, chacun est libre de croire ce qu'il veut, n'oublions pas que nous pouvons compter que sur nous et nos actions.......LES PAROLES TOUJOURS DES PAROLES....!!!!!!!


jeff 26/02/2010 16:29


bonjour a tous
tout est dit etat policier nous sommes encore plus dangereux que les banlieusards
c'est vrai que nous habitons la grand périphérie de paris ,un monde inconnue pour ces gens la .
donc bientôt les élections choisissez votre camp .........


seb 26/02/2010 12:29


Gros coup de gueule contre la politique Sarkozy . Puisqu'hier , alors que nous (les salariés M REAL) venions pacifiquement manifesté a Ymare pour la venue de "FION" pardon Mr Fillon et essayer de
le rencontrer (ce qui était prévu), ce monsieur , a préféré lancer ses chiens de garde (les CRS) et les laisser faire usage des matraques et gaz lacrymo contre nous . C'est tellement facile .
Mr Fillon vous etes venu en Haute-Normandie pour donner votre soutien a Mr Lemaire (ministre de l'agriculture) et avez essayer de préserver votre image de marque devant les médias : bravo . Mais le
plus important n'est il pas d'écouter les citoyens plutot que de les éviter ? Cela refléte bien votre politique .
Le choix de ces cityens , présents ce jour la , a vite été fait . Bonne pioche.
Bravo Sarko tu as bien dressé tes sbires . Plutot que de prendre le probléme a coeur mieux vaut répprimé les salariés qui essayent de sauver leurs emplois .
J'espére que tous ceux qui liront cet article ne se tromperont pas aux prochaines élections.
Bref écoeuré.