ballade à Rouen

Publié le par Intersyndicale

comme prévu, nous sommes allé, ce matin,  à la rencontre de nos nouveaux conseillers régionaux.

Nous voulions expliquer notre combat et surtout l'urgence de la situation aux personnes qui commencent  tout juste leur mandat et pourraient avoir tendance à analyser la situation quelques semaines avant d'agir...
Les principaux acteurs politiques ne souhaitaient pas que nous ne pertubions la scéance d'ouverture du nouveau conseil...
Nous étions tous d'accord et les choses se sont passées simplement.:

Nous avons du tout d'abord nous presser car Alain Le Vern a accepté de nous recevoir non pas à 10h mais à 9h30.

Nous lui avons exprimé notre préoccupation et il nous a renouveler sa volonté de nous aider, à suivre les résultats des expertises que le conseil régional a payé pour moitié et à subventionner les projets.
Nous avons ensuite rencontré Bruno Lemaire. Celui ci nous a garanti qu'il continuera à pousser le repreneur éventuel et le Mikko à avancer dans les discussions. Selon ses dires, Mikko fait le difficile et n'a pas encore daigné réellement ouvrir ses livres et donc les discussions n'avancent pas...
Mikko nous apparaissant assez peu enclain à faire avancer rapidement la situation, nous avons vraiment tendance à croire B Lemaire. Ce dernier s'est engagé à relancer le repreneur éventuel françis et Mikko dans l'après midi ou au plus tard lundi prochain.

Nous leur avons signalé à tous 2 qu'il nous paraît absurde d'octroyer la moindre subvention à un groupe s'il licencie du personnel. A LeVern  nous a clairement dit qu'il était complétement d'accord avec nous.

Suite à ces entretiens, nous avons suivi la réunion d'investiture du nouveau président, disséminés par petits groupes de 4 ou 5,  dans les gradins réservés au public ( ce n'est pas tous les jours que des drapeaux et des gilets syndicaux sont déployés dans ce genre d'endroit et çà rendait plutôt bien  )et dans des pièces donnaant directement sur la salle du conseil. Nous avons ainsi pu entendre A le Vern lire le discours que nous avions préparé à l'attention des nouveaux conseillers. nous avons également pu constater que notre situation préoccupe les élus et pensons qu'ils sont désormais conscients de l'urgence de la situation.

Cette action particulière ayant  ainsi atteint tous ses objectifs, nous avons quitté les gradins et avons laissé les nouveaux conseillers vaquer à leurs nouvelles responsabilités.


Une belle réussite pour une action préparée en moins de 36 heures


100326-conseil-regional 100326-conseil-regional


Publié dans agissons

Commenter cet article

anonyme 28/03/2010 01:23


somme nous sure que si repreneur il y a, veulent t'ils redémarrer l'usine de pâte, ou qu'il y ait plan social et reprendre le site par la suite, car toutes ces démarches de retrouver un repreneur
avait pour but premier de redemarrer l'usine de pate. bcp de salarié-e-s se posent cette question


Intersyndicale 28/03/2010 12:30


Nous savons que le repreneur éventuel est intéressé aujourd'hui par la pâte et le papier, mais qu'il n'achète pas en aveugle. Il faut en tout cas qu'il puisse faire son analyse rapidement pour
pouvoir faire, ou non une proposition d'achat de la pâte, de papier ou du tout.
S'il propose de reprendre la pâte (avec ou sans le papier) , Mikko ne dépensera pas les 13 millions (minimum) du plan social, et devrait donc avoir un intérêt à discuter avec ce repreneur au plus
vite.

Pour l'instant, nous ne savons rien de plus


manita 27/03/2010 20:45


Désolé, probleme d'internet je n'étais pas au courant des dernieres actions...Moins motivés ? Pourquoi ? Vous étiez combien ?


serpico 27/03/2010 13:13


salut collègue je te répond oui mes avec qui !!! ok pour moi je sens beaucoup de mes collègues moins motivés tu crois pas!!! peut etres que je suis trop vieux pour comprendre aller salut quand tu
veut SERPICO


laurent 27/03/2010 10:33


si mikko veut pas faire d effort il va peut etre falloir lui mettre un peu la pression